EDITO : « Un temps pour réfléchir et pour agir »

« Il y a un moment pour tout, et un temps pour chaque chose sous le ciel«  dit le livre de l’Ecclésiaste. « un temps pour donner la vie et un temps pour mourir ; un temps pour planter et un temps pour arracher (…) Un temps pour pleurer, et un temps pour rire ; un temps pour gémir et un temps pour danser « . J’ajouterai volontiers : un temps pour réfléchir et pour agir. Notre évêque nous invite à cette réflexion, sérieuse, grave et responsable, à propos de la révision des lois de bioéthique à l’assemblée nationale. Relisons le communiqué de Mgr Scherrer.   

Les lois de bioéthique discutées en ce moment par le gouvernement ne peuvent nous laisser indifférents. Leur impact est déterminant pour la vie de nos familles et l’avenir de notre société plus largement.  Il en va en particulier du projet de loi concernant l’élargissement de la Procréation Médicalement Assistée aux femmes seules et aux couples de femmes. Valider cette option reviendrait à décréter a priori l’existence d’enfants sans pères. Cette absence  planifiée de père condamnerait les enfants à une double peine : les priver d’une partie de leur origine biologique et les priver de toute relation paternelle constitutive de leur identité. Face à de tels enjeux, l’Église souhaite apporter sa contribution.  Les catholiques de la Mayenne sont appelés eux-mêmes à se manifester selon les modalités qu’ils choisiront. Libres à eux, par exemple, de rejoindre le rassemblement du 6 octobre prochain à Paris ou bien de promouvoir localement des rencontres visant à sensibiliser nos concitoyens aussi pédagogiquement que possible sur ces graves questions, en évitant tout propos discriminant. Tous sont invités en tout cas à porter cette intention dans leur prière et celle de leur communauté paroissiale.

Père Franck