Catégories
Actualité

L’indulgence ?

L’indulgence est la remise des peines temporelles des péchés commis. Elle peut être partielle ou plénière, et elle peut être demandée pour soi-même ou pour quelqu’un d’autre. Elle est le témoignage concret de ce que l’amour de Dieu est vraiment plus grand que tout péché et que là où est la miséricorde, tout renaît. Pour obtenir l’indulgence, chacun doit cependant refuser le péché et avoir « l’intention de satisfaire dès que possible les trois conditions habituelles » que sont la confession, la communion et la prière aux intentions du Pape.

Cette année, l’indulgence plénière du 2 novembre – commémoration de tous les fidèles défunts – accordée à ceux qui visitent une église ou une chapelle et y récitent le “Notre Père” et le “Credo”, peut être déplacée « au dimanche précédent ou suivant », à la Toussaint, ou à « un autre jour du mois de novembre ». Les personnes âgées, les malades et tous ceux qui ne peuvent pas sortir de chez eux pour de graves motifs pourront obtenir l’indulgence plénière s’ils « récitent des prières pour les défunts, par exemple les laudes et les vêpres de l’office des défunts, le rosaire, le chapelet de la Divine Miséricorde », devant une image de Jésus ou de la Vierge Marie, ou s’ils prennent le temps d’une « lecture méditée d’un des passages évangéliques proposés par la liturgie des défunts », ou s’ils accomplissent « une œuvre de miséricorde en offrant à Dieu les souffrances et les difficultés de leur vie ».

Ayons à cœur d’offrir une messe à l’intention de nos chers défunts et à celles des âmes du purgatoire, comme de nous proposer à porter la Communion aux malades, chez eux, en rejoignant l’équipe du Service Paroissial des Malades : renseignements auprès de Marie-Odile Lavenier 06 19 74 14 87