Catégories
Actualité

Vivre le Pardon et l’Eucharistie autrement

Se confesser, en période de confinement ? 

Peut-on se confesser à distance ?

Peut-on obtenir le pardon de Dieu quand on ne peut pas se confesser à cause du confinement ?

A quelles conditions un prêtre peut-il donner une absolution générale ?

« A tous les malades du Coronavirus, à tous les confinés qui ne peuvent pas vivre le sacrement de la réconciliation en cette période de Carême, le pape François rappelle ce que prévoit le Catéchisme pour demander pardon à Dieu.
‘’Je sais qu’à l’occasion de Pâques, beaucoup d’entre vous allez vous confesser pour retrouver Dieu’, a dit le pape lors de la messe qu’il célébrait ce 20 mars 2020 en direct streaming de Sainte-Marthe. ‘’Mais nombreux me diront aujourd’hui : ‘Mais, père, où puis-je trouver un prêtre, un confesseur, puisque je ne peux pas sortir de chez moi ? Et je veux faire la paix avec le Seigneur, je veux qu’il m’embrasse, que mon papa m’embrasse… Comment faire sans prêtre ?’ »
‘Fais ce que dit le Catéchisme’, a-t-il répondu : ’C’est très clair : si tu ne trouves pas de prêtre pour te confesser, parle avec Dieu, il est ton Père, et dis-lui la vérité : ‘Seigneur, j’ai manigancé ceci, cela, cela…. Pardon’, et demande-lui pardon de tout ton cœur, avec l’Acte de contrition et promets-lui : ‘Je me confesserai plus tard, mais pardonne-moi maintenant’. Et tu reviendras immédiatement dans la grâce de Dieu.’’
Ainsi, a ajouté le pape, ‘’tu peux t’approcher toi-même du pardon de Dieu, comme l’enseigne le Catéchisme, sans avoir de prêtre sous la main… Trouve le moment juste, le bon moment. Un Acte de contrition bien fait, et ainsi notre âme deviendra blanche comme la neige’’ ». Anne Kurian – Zenit 20 mars 2020.

L’Eglise nous enseigne…

La façon ordinaire de recevoir le pardon de nos fautes : se confesser auprès d’un prêtre et recevoir l’absolution par le ministère du prêtre.
Dans le cas d’une impossibilité physique (parce qu’on est confiné par exemple !) ou morale , le pape François nous invite à faire une « confession de désir ». « Si tu ne peux pas aller voir un prêtre, alors tu t’adresses à Dieu directement. » Pape François
Dieu n’est pas prisonnier des sacrements… Il peut donner sa Grâce comme il veut.  
Dieu voit la vérité de notre cœur. La miséricorde de Dieu n’a pas de limites physiques. Elle peut nous rejoindre là où nous sommes dès lors que nous nous ouvrons à Dieu vraiment. Dieu ne nous abandonne pas !

Notre évêque nous dit comment faire (Note à tous les Catholiques du diocèse n°5 de Mgr Thierry Scherrer) :
En raison du confinement généralisé, beaucoup d’entre vous sont dans l’impossibilité de recevoir le sacrement du pardon,
. mais ils peuvent s’adresser à Dieu avec un cœur sincère en disant le Je confesse à Dieu
. et l’acte de contrition
. en s’engageant à confesser leurs péchés auprès d’un prêtre dès qu’il sera possible de recevoir le sacrement du Pardon qui apporte un si grand réconfort !

« Et maintenant – oracle du Seigneur – revenez à moi de tout votre cœur, dans le jeûne, les larmes et le deuil !
Déchirez vos cœurs et non pas vos vêtements, et revenez au Seigneur votre Dieu, car il est tendre et miséricordieux, lent à la colère et plein d’amour. » Joël 2, 12-13

« Je confesse à Dieu tout-puissant,
je reconnais devant mes frères,
que j’ai péché en pensée, en parole, par action et par omission ;
oui, j’ai vraiment péché.
C’est pourquoi je supplie la Vierge Marie, les anges et tous les saints,
et vous aussi, mes frères,
de prier pour moi le Seigneur notre Dieu. »

Acte de contrition ou toute autre prière

« Mon Dieu, j’ai un très grand regret de vous avoir offensé
parce que vous êtes infiniment bon et que le péché vous déplaît.
Je prends la ferme résolution, 
de ne plus vous offenser et de faire pénitence. »

Voir la vidéo de l’Abbé Grosjean : Se confesser à distance ?


Vivre l’Eucharistie , en période de confinement ? 

Toutes les semaines à venir, nous allons suivre la messe en semaine ou le dimanche à distance, devant un écran ou derrière un poste de radio…

Disposer une icône, une croix, une statue, etc… autour de la télévision, de la radio, de son ordinateur pour le temps de la messe peut soutenir notre prière, surtout avec les enfants.

Nous ne pourrons pas communier, mais l’Eglise nous invite à faire une communion spirituelle ou communion de désir. Celle-ci prolongera notre dernière communion sacramentelle et préparera la prochaine. 

Communier spirituellement, qu’est-ce que cela signifie ? Le Seigneur se donne vraiment à un cœur qui désire vraiment le recevoir. Saint Thomas d’Aquin précise même que tout se passe « comme si on l’avait reçu » et ajoute : « Comme l’autre communion. (…) elle soutient, fortifie, répare et réjouit ». Plus nous le désirons, plus il s’installe dans nos vies pour les changer et les faire ressembler à la sienne. De telle sorte que nous puissions dire avec saint Paul : « Ce n’est plus moi qui vis, c’est le Christ qui vit en moi » (Ga 2, 20).  

Voici une prière qui peut vous y aider :

Prière pour une communion spirituelle ou de désir

« Seigneur, je ne peux pas te recevoir 
dans la sainte communion aujourd’hui,
et je désire Te recevoir
dans la pauvre demeure que t’offre mon cœur.
Je ne suis pas digne de Te recevoir
et je Te demande pardon de mes manquements à l’amour. 
Viens à moi,
pour que je vienne à Toi et que je vive de ton amour.
Mon Dieu, je crois, j’espère, je t’aime. »
Amen.

Pour télécharger la prière, vous pouvez cliquer ici.

Voici quelques horaires et lieux où vous pouvez vivre la messe en semaine et le dimanche : 

En semaine :

–        7h Messe du pape François à Sainte-Marthe en direct sur KTO : https://www.ktotv.com/

–        9h03 Messe à l’oratoire de la Maison diocéaine de Laval sur Filédlité Mayenne  88.8 FM ou https://www.diocesedelaval.fr/messe-en-direct-tous-les-jours-sur-fidelite-mayenne/

–        12h Messe avec la Communauté de l’Emmanuel : https://play.emmanuel.info/chaine/live-messe-en-direct/

–        18h15 Messe depuis l’église Saint-Germain-l’Auxerrois à Paris sur KTO : https://www.ktotv.com/

Le dimanche : 

–        10h  messe en directe sur France culture : 88.3 FM https://www.franceculture.fr/

–        10h30 messe en directe du Prieuré de la Cotellerie sur Fidélité Mayenne : 88.8 FM

–        11h messe en direct France 2- Le jour du Seigneur : https://www.lejourduseigneur.com

–        18h30 KTOtv : messe en directe à Saint-Germain-l’Auxerrois en direct https://www.ktotv.com/

Pendant ce temsp de crise, KTO renforce la prière sur son antenne : https://www.ktotv.com/page/coronavirus-kto-renforce-la-priere »

Comment recevoir KTO : https://www.ktotv.com/page/recevoir-kto#link3

Catégories
Actualité

Les rendez-vous du samedi soir


Catégories
Actualité

Retrouvez toutes les propositions de la paroisse !

Pour prier ensemble

« Quand deux ou trois sont réunis en mon nom, je suis là, au milieu d’eux. » Mat 18, 20

1.     Un rendez-vous quotidien tous les jours, à l’heure de l’Angélus, à 19h : nous pouvons tous prier ensemble la prière écrite par Mgr Scherrer pour ce temps éprouvant. Vous la trouverez en pièce jointe ou sur le site du diocèse. Elle peut être priée en famille. Prière en temps de péril à Notre Dame de Pontmain

2.     Un rendez-vous hebdomadaire le samedi soir : nous pouvons nous réunir pour écouter ensemble le message du père Franck autour des textes du dimanche et les nouvelles paroissiales. Vous trouverez une petite vidéo sur notre site. Elle vous sera aussi envoyée chaque samedi par mail.

3.     Rejoindre le whatsapp Carême de la paroisse : pour recevoir chaque jour une petite méditation, une parole d’encouragement, etc… D’une année sur l’autre, nous ne gardons par les numéros. Il faut donc que vous vous réinscriviez auprès d’Estelle Gohier : 06 88 32 04 59


Pour prendre soin les uns des autres

“Amen, je vous le dis : chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait.” Mat 25, 40

1.     Devenir le gardien de son frère : nous vous proposons de veiller sur 3 « maisonnées » de paroissiens chaque semaine par la prière et le téléphone. Pour cela, il suffit de vous porter volontaire, et vous recevrez chaque semaine trois noms par tirage au sort : concrètement vous vous engagez à téléphoner pour prendre des nouvelles. Cela demandera évidemment, un petit effort de votre part si vous ne connaissez votre interlocuteur, mais ce sera une belle occasion de prendre soin d’un frère. Se porter volontaire pour veiller sur des « Maisonnées » de la paroisse ICI

2.    Mettre en commun nos besoins et nos capacités d’aide : pour cela, il suffit de signaler au moyen du lien qui suit vos besoins, ceux de personnes que vous connaissez et ce que vous pouvez faire pour aider. Mettre en commun nos besoin et nos moyens ICI


Pour continuer à subvenir au fonctionnement de la Paroisse

“Que chacun donne selon ce qu’il a décidé de donner dans son cœur, non d’une manière chagrine ou contrainte car Dieu aime celui qui donne avec joie. “ 2 Co, 9-7

1.      La quête dominicale à la maison :  Continuons à donner à la quête en déposant notre obole chaque dimanche dans une tirelire familiale que vous restituerez à la paroisse plus tard. Des idées pour fabriquer une tirelire

2.      L’appli « La Quête » : une autre possibilité de donner à la quête vous sera proposée dans quelques jours grâce à une appli pour smartphone. En quelques étapes simples, de chez vous, vous pourrez effectuer votre offrande.

Catégories
Actualité

EDITO

Nous vivons depuis quelques jours une expérience peu ordinaire : les impératifs de confinement qui nous sont demandées par le gouvernement pour faire face au Covid-19 changent profondément notre vie quotidienne. Veillons à les respecter méticuleusement, pour notre santé et celles des autres. 

Mes pensées rejoignent tout particulièrement ceux qui, dans cette situation, vivent une plus grande solitude encore. Vous êtes tous bien présents dans ma prière, chaque jour. 

Vous vous doutez bien que toutes les activités paroissiales sont désormais « en veille », à commencer par les messes quotidiennes et dominicales. 

Je célèbre néanmoins chaque jour l’Eucharistie. C’est une expérience inédite pour moi…et pour vous ! 

Inédite pour moi : je prends conscience avec plus de force de la puissance de ce sacrement de Pâques. Il n’y avait que Marie et Jean au pied de la croix et pourtant c’est pour toute l’humanité que Jésus a donné sa vie. Inédite pour vous : ne pas pouvoir vous rassembler et constituer visiblement le Corps du Christ est une souffrance ; ne pas pouvoir communier vous conduit à vivre une communion spirituelle (ou encore appelée communion de désir – une prière en pièce jointe vous est proposée). 

Qu’est-ce que cela signifie ? Le Seigneur se donne vraiment à un cœur qui désire vraiment le recevoir. Saint Thomas d’Aquin précise même que tout se passe « comme si on l’avait reçu » et ajoute : « Comme l’autre communion. (…) elle soutient, fortifie, répare et réjouit ». Plus nous le désirons, plus il s’installe dans nos vies pour les changer et les faire ressembler à la sienne. De telle sorte que nous puissions dire avec saint Paul : « Ce n’est plus moi qui vis, c’est le Christ qui vit en moi » (Ga 2, 20).  

Chers amis, vivons cette situation inédite dans la Foi, dans la Charité et dans l’Espérance !

Père Franck

Catégories
Actualité

RETRAITE PAROISSIALE DU TRIDUUM PASCAL :

Retraite paroissiale, INSCRIPTION A VENIR

Fixer son regard sur Jésus,
Recevoir des enseignements,
Prier avec la liturgie des jours saints,
Vivre des temps d’intimité avec Dieu,
Chanter et fêter la joie de la Résurrection.

Retraite paroissiale INSCRIPTION A VENIR

Catégories
Actualité

EDITO : Une retraite spirituelle à votre porte !

Pour la deuxième année consécutive, nous renouvelons la proposition d’une retraite paroissiale durant le Triduum Pascal. 

Le Triduum Pascal, ce sont les 3 jours qui retracent le passage de Jésus vers son Père, sa Pâque. C’est le cœur de notre foi ! 

Le premier jour du Triduum, jour de la Passion, commence le jeudi soir et comprend toute la journée du vendredi jusqu’à la mise au tombeau. Le deuxième, jour du Tombeau, commence le vendredi soir et se prolonge jusqu’à la vigile pascale, samedi soir. Enfin, le troisième jour, jour de la résurrection, commence dans la nuit du samedi au dimanche et s’achève le dimanche soir. 

Ces 3 jours sont profondément unis entre eux et je vous invite à vous laisser « unifier » par ces mystères de Paques ! Mais je le sais, la vie quotidienne nous « rattrape » vite et il est souvent concrètement difficile de vivre cette unité : il y a le travail, la famille, les occupations, les préoccupations… 

C’est pourquoi il est temps de penser à vos RTT…Retiens Ton Triduum dans ton agenda ! 

Cette année, la paroisse vous propose de vivre une retraite paroissiale durant ces 3 jours. Pourquoi ? Pour nous encourager à vivre pleinement la profonde unité de ces mystères. Pour ensemble accompagner Jésus, dans son abandon d’amour.  Pour aider chacun à entrer dans la Pâque du Seigneur. 

Une retraite, c’est se retirer volontairement du quotidien (quelques heures, un jour, 3 jours…) pour vivre un chemin intérieur : chemin de lumière et de paix. 

L’apôtre Pierre nous le dit : «  Nous sommes appelés des ténèbres à son admirable lumière ». (1 Pierre 2,9). Cette lumière jaillit du tombeau ouvert le matin de Pâques et elle nous éclaire aujourd’hui. Cette lumière est vivifiante ! 

Comment ça fonctionne une retraite paroissiale ? Cette année, c’est Alain Gueydier, diacre permanent du diocèse de Nantes, qui viendra nous enseigner. Toutes les modalités pratiques vous seront communiquées prochainement. Réservez vos dates du jeudi 9 avril au dimanche 12 avril.

Bon et saint Carême ! 

                                                                                                       Père Franck